DSC00788_small.jpg

Ambiance 6 - 12 ans

Année 2020 - 2021

  • Une éducatrice formée Montessori 3-6 ans et 6-12 ans, formée à La Source, bilingue anglais

  • Une intervenante anglaise à temps partiel et en cours de formation Montessori 3-6 ans

Transition de l’ambiance 3-6 ans à l’ambiance 6-12 ans

De l’esprit absorbant à l’esprit comprenant

Pendant la période 3-6 ans, l’enfant découvrait le monde grâce à son esprit absorbant. Il absorbait, faisait sien. Il était avide d'apprendre les gestes de son autonomie, connaître le nom de tout ce qui l'entourait. L’enfant de 6-12 ans, lui, est doté d'un esprit comprenant, cela ne le rend pas moins avide d'apprendre, bien au contraire, mais il lui faut autre chose. Il a besoin de connaître les causes, le passé, de comprendre, de faire du lien.

 

De la construction de la personnalité à la construction du rapport à l’autre

En 3-6 ans, l’enfant construit sa personnalité. C’est un lent processus. Pour réaliser cette maturation, l’enfant a besoin de bouger, d’interagir avec son environnement. C’est un processus individuel. L’enfant travaille pour lui, même s’il interagit avec les autres, l’essentiel de son travail est individuel.

 

Quand l’enfant arrive à la fin de cette période, Maria Montessori l’appelle « le nouveau-né social », il est prêt pour vivre pleinement en interaction avec les autres, nouer des liens qui vont prendre une place de plus en plus importante dans sa vie par rapport à celle de sa famille qui était jusque-là le centre de gravité de sa vie.

 

On peut l’observer dès l’ambiance 3-6 ans. En effet, la transition entre les 2 périodes n’est pas nette. Elle n’arrive pas d’un coup le jour de ses 6 ans ! Dans une ambiance 3-6 ans, nous voyons progressivement les enfants entre 5 ans et 5 ans et demi devenir de plus en plus capables de travailler ensemble à un même projet et en avoir de plus en plus besoin.

 

En 6-12 ans, c’est encore plus net : l’enfant fait appel à ses pairs pour découvrir. Quand les enfants peuvent explorer, manipuler et réfléchir ensemble, la portée de leur travail est bien plus grande que lorsqu’ils le font seuls. Penser une ambiance 6-12 comme une juxtaposition d’enfants travaillant chacun de manière individuelle est un non-sens. Il faut présenter collectivement et laisser aux enfants la possibilité de travailler ensemble.

 

De la construction du sens social à la construction du sens de la justice

 

Ce besoin d’être en contact avec les autres n’est pas seulement lié à l’apprentissage scolaire. Après la patiente construction de son sens social entre 3 et 6 ans, l’enfant doit bien sûr multiplier les occasions d’entrer en relation avec l’autre afin de développer les compétences sociales qu’il porte en germe.

 

Mais dans ce deuxième temps, plus que l’apprentissage des règles du vivre ensemble de base (politesse, usages sociaux) qu’il a acquises entre ses 3 et 6 ans, c’est le sens de la justice qui va pouvoir se mettre en place au travers des interactions qui se jouent dans la classe et dans la famille.

 

Dans la période 3-6 ans, l’enfant est a-moral, c’est-à-dire qu’il va calquer son comportement sur un modèle qu’on lui aura montré comme bon et qu’il essayera d’appliquer sans se poser de question. L’enfant de 6 à 12 ans est toujours sensible aux modèles qu’on lui donne, mais il se pose des questions, il cherche ce qui est juste ou non. Il construit ses valeurs et repères moraux qui lui permettront d’agir, non pas en reproduisant un modèle, mais en confrontant les diverses possibilités d’agir à des principes, et en choisissant d'après eux.

 

Évidemment, cela prend du temps. Le sens de l'injustice est parfois très exacerbé et pas toujours pour les bonnes raisons. La notion de justice, souvent d’abord assimilée à une stricte égalité mathématique, va s’affiner pour arriver à comprendre le principe d’éthique, c’est-à-dire, qu’on peut donner parfois plus à certains et que cela est juste.

En se confrontant à ses pairs, l'enfant va travailler ce sens de la justice. C’est l'âge où la « bande » est importante, même si les disputes sont nombreuses (justement pour des questions de justice !).

Fonctionnement pédagogique

Suivi et éducatrice référente 

Petit à petit les enfants en 6-12 ans sont de plus en plus autonomes dans l’organisation de leur journée. Ils ont une vision plus affinée sur les domaines ou les compétences qu’ils sont en train de travailler. Un plan de travail individuel hebdomadaire les aide à choisir le matériel sur lequel ils ont encore besoin de s’entraîner dans chaque domaine. L’éducatrice guide les enfants vers cette autonomie et construit le plan de travail avec chacun le lundi matin.

Au fur et à mesure, les nouvelles présentations sont ajoutées, et ce qui a été « validé » n’apparaît plus. Les enfants s’approprient cet outil qui leur permet de voir leur évolution de semaine en semaine.

 

À la fin de la journée, pendant le temps de regroupement du soir, chacun fait le bilan de sa journée (« aujourd’hui je suis content car j’ai bien travaillé », « je n’ai pas eu le temps de faire du travail en maths car j’ai eu une présentation en langage qui a pris beaucoup de temps, demain j’en ferai », etc.)


L’observation 

L’observation globale et individuelle est l’un des piliers de la pédagogie pensée par Maria Montessori. Elle est un outil d’évaluation des besoins de l’enfant en groupe et dans son individualité, indispensable à l’éducatrice. Elle lui permet de remettre régulièrement en question son positionnement et l'environnement proposé afin de s’adapter au plus proche des besoins de l’enfant. 


Cela permet à chaque enfant d’évoluer à son propre rythme et en fonction de ses attraits, goûts et aptitudes. Le but étant de valoriser chez lui son épanouissement, sa confiance en lui, sa curiosité, sa volonté et son autonomie. 


Les présentations 
Les temps de présentation sont des moments d’échange privilégiés avec l’éducatrice, très appréciés des enfants. En 6-12 ans les présentations peuvent se faire en petit groupe si cela est pertinent. L’éducatrice sélectionne un matériel en fonction de son observation de l’enfant et/ou de sa demande et lui présente le travail à réaliser. Une présentation s'organise de manière claire, ordonnée et séquencée afin de permettre à l’enfant d’en absorber le maximum. À ce moment précis l’éducatrice n’est disponible que pour l’enfant (ou les enfants) avec le(s)quel(s) elle échange. À l’issue de la présentation, l’enfant est invité à répéter l’activité à son tour. Une fois qu’il connaît un travail, il peut le répéter aussi longtemps et aussi souvent qu’il le souhaite. 
 
Le cadre et les règles 

La pédagogie Montessori correctement appliquée implique que la liberté offerte à l’enfant soit toujours accompagnée de discipline et de rigueur. Les enfants évoluent au sein d’un cadre bien défini.

 

Ce cadre est construit en groupe dès le début de l’année et est énoncé en termes de « liberté » et de « conditions ». Le point de départ est la question suivante : « quelles sont nos libertés lorsqu’on est à l’école ? ». Une fois que toutes les libertés ont été énoncées, vient un 2ème questionnement : « quelles sont les conditions nécessaires pour que ces libertés puissent être exercées ? ».

 

Par exemple : « nous avons la liberté de parler quand on veut, mais il faut que ce soit à voix basse », « nous avons la liberté d’aller nous aérer dehors, mais nous devons avertir l’éducatrice ». Ce cadre est évolutif et s’applique aux enfants comme aux adultes, nous ajoutons des libertés et des conditions quand il est nécessaire.

Journée type (hors contexte Covid)

Tout au long de la journée, l'éducatrice s'exprime en anglais avec les enfants lors des temps de regroupement, de préparation de la collation, de repas, etc. Du matériel en anglais est également à disposition : vocabulaire, livres, CDs à écouter, etc. 

 

L'intervenante anglophone, présente 2 matinées par semaine, propose des ateliers en petits groupes ou évolue au sein de l’ambiance et interagit avec les enfants à leur demande ou selon le matériel qu’ils sont en train d’utiliser.


8h30 - 9h: Temps d’accueil
Les enfants se changent dans le vestiaire, enfilent leurs chaussons et montent dans leur ambiance. Ils écrivent la date dans leur cahier et peuvent alors lire, faire de la peinture, dessiner, écouter de la musique, ou se mettre au travail directement.

9h - 11h30: Temps de travail

Les enfants travaillent individuellement ou en petit groupe, sur une table ou sur un tapis. Ils choisissent l’activité qu’ils vont réaliser selon ce qui est inscrit dans leur plan de travail individuel. Ils travaillent toutes les matières, mais une priorité est mise sur le langage et les mathématiques. L’éducatrice suit la progression de chacun, fait des présentations, aide les enfants qui en ont besoin. Le matériel est à disposition sur les étagères, organisées en différentes « aires » : langage, mathématiques, sciences, zoologie, botanique, géographie, vie sensorielle.
 

Dans ce créneau, des ateliers peuvent être mis en place par un intervenant extérieur ou un parent : lecture, musique, cuisine, arts plastiques, etc. Des sorties peuvent également être organisées : bibliothèque, plaine des sports, etc.

 

Dans la matinée et lorsqu’ils le souhaitent, les enfants peuvent préparer et prendre une collation composée de fruits frais et de fruits secs biologiques.

Ils peuvent également aller s’aérer dans la cour de récréation.


 
11h30 - 11h50: Moment de regroupement
Lors de ce moment collectif, propice à la discussion, les enfants peuvent partager ce qu’ils ont fait durant leur week-end, présenter un objet ou un livre à leurs camarades, écouter des chansons ou lire un livre en anglais. Ensuite, les enfants participent au rangement de la collation et aident à mettre la table pour le repas.
​ 
11h50 - 12h50: Temps de repas
Les enfants mangent tous ensemble et participent au service. C’est un moment d’échange et de partage. À la fin du repas, les enfants débarrassent.
 
12h50 - 14h: Temps de récréation

Les enfants sortent jouer dans la cour.
 

14h-14h30 : Temps calme

Les enfants s’installent sur un tapis et écoutent des histoires audio.


14h30 - 16h: Temps de travail
Les enfants reprennent le travail entamé le matin et le poursuivent. Là encore, des ateliers ou des sorties peuvent être organisés.
 
16h - 16h30: Responsabilités et temps de regroupement
Les enfants participent au soin de leur ambiance et prennent en charge la responsabilité qu’ils ont choisie : nettoyer les tables, ranger le matériel, arroser les plantes, nettoyer le matériel de peinture, etc. Les enfants reprennent leur plan de travail individuel pour faire le bilan de leur journée et anticiper leur travail du lendemain.

16h30: Sortie des enfants - garderie